tranche de vie

Me retrouvant proche de Chatelet, ou j’avais diné dans une charmante petite brasserie avec une amie récemment, je décidais d’aller me poser pour savourer autant le repas que l’atmosphère agréable que j’avais en souvenir.
Au final j’ai passé une heure, à raconter puis à écouter la vie de ma voisine, né en 1926, qui se prénommera M pour le plaisir de l’histoire, car elle s’est penchée vers moi pour me chuchoter, normalement je ne donne pas mon vrai prénom, j’en invente un mais comme vous n’êtes pas un flirt, je peux vous le dire mais je ne l’aime pas.
M m’a raconté son mariage, à une époque qui n’était pas comme aujourd’hui, où les choses étaient plus simples sur ce qu’on attendait de la vie, où l’on flirtait mais n’allait pas beaucoup plus loin, on ne couchait pas avant de se marier, non par pression sociale mais par peur du fait même de coucher…
Elle arrêta de travailler, mais s’ennuyant, cela n’étant pas drôle la vie de femme au foyer, elle prit un boulot de vendeuse, et lorsqu’on lui proposa une promotion dans les bureaux, elle répondit non, elle préférait être au contact des gens, et puis il y avait toujours des histoires dans les bureaux.
Elle essaya également de la thérapie manuelle comme ce que je fais quand elle ne sut plus où se tourner, elle y croyait à cela.
Deux magnifiques filles, mais elle qui voulait tant un fils…. et puis son regret, pas de petit enfant…. mais ses filles étaient là pour elle aujourd’hui.
Aujourd’hui elle me dit, j’ai de la chance, je tiens de papa, je ne suis pas fatiguée, je sors tous les jours. Parfois je viens dans cette brasserie, c’est la seule, je m’y sens un peu chez moi, j’aime l’atmosphère, et puis c’est raisonnable. Vous savez, j’ai encore l’envie de vivre et d’en profiter, il y a tellement de choses à faire et à voir.
Puis en me prenant la main, elle me dit il n’est pas trop tard pour vous donner mes vœux, vous êtes une gentille personne, je vous souhaite de trouver une femme qui vous apporte beaucoup de bonheur, et intelligente comme vous l’êtes. Je n’ai pas de fille à vous présenter sinon je l’aurai fait. J’espère que l’on se reverra.

Que c’est agréable ces rencontres et échanges fortuit. J’aime échanger avec ces personnes pleines de vie, qui dégagent une forme de sagesse et de bienveillance. Et qui savent savourer la vie.

momentpresent(source image mymodernmet )

Laisser un commentaire