Inactivité physique

Hypothèse de pathologies liées à l’inactivité physique

inactivité physqiue« Au Danemark , l’inactivité physique est considérée comme la deuxième cause de décès . Les personnes physiquement inactives ont une durée de vie de 5 ans plus courte que celle des physiquement actifs . Le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires, le cancer du côlon, le cancer du sein, la dépression et la démence constituent un groupe de maladies qui définissent syndrôme d’inactivité physique. La constatation que les muscles produisent et libèrent des myokines fournit une base conceptuelle pour comprendre les mécanismes par lesquels l’exercice offre une protection contre des maladies qui se présentent avec des phénotypes différents. Selon notre théorie, le muscle squelettique est un organe endocrine qui libère des myokines, qui travaillent dans comme des pseudo- hormones , exerçant des effets endocriniens spécifiques sur la graisse viscérale, le cerveau, le foie et d’autres organes. D’autres myokines travaillent localement dans le muscle par des mécanismes paracrines , exerçant leurs effets sur les voies impliquées par exemple dans l’oxydation des graisses. « 

[source EN]