Comment cela se passe en stage ?

Dimanche prochain, nous continuerons notre exploration du corps et du mouvement, dans la nouvelle formule de stage dominical mensuel qu’est devenu psoma. J’en profite pour faire un retour sur ce nouveau format, et je tiens à remercier tous les participants pour l’excellente ambiance qu’il y a, ainsi que la qualité des échanges.

Une petite video de notre dernier stage :

Je rappelle souvent que l’on doit trouver du plaisir à la pratique, sinon on ne pratique pas dans le temps. Cet exercice développé comme outil de recherche en sensation et d’expérimentation du mouvement, peut se voir comme de la danse.

Je laisse la parole à Hasina qui a découvert Psoma via un groupe dédié au mouvement sur facebook et qui a écrit ce petit compte rendu après son premier stage :
« excellente journée pour ma part, très riche.
Une révision simple (et difficile) de quelques fondamentaux : correction de la posture debout, de la posture assise… Ce qui nous a également permis d’exercer notre lecture du corps (d’autrui et du notre) pour détecter les tensions et blessures sous-jacentes, ainsi que notre capacité de connexion par le toucher (sur autrui et sur nous même, encore une fois). C’est d’ailleurs un de ces exercices que l’on peut voir dans cette vidéo : comment bouger en étant connecté à l’autre (ici via des bâtons tenus seulement par les paumes).
J’en ressors avec plusieurs exercices de correction posturale (on peut voir ma posture dans les vidéos, je pense qu’elle parle d’elle même, d’où la nécessité pour moi d’avoir ces exercices), plusieurs automassages également, et exercices pour évacuer les tensions inutiles.
Bref, j’ai appris à mieux prendre soin de moi, pour pouvoir mieux bouger. à développer, donc ^^
 »

Réflexions sur la lecture du corps et l’équilibre tensionnel :

Pour finir photos souvenirs des stages :

IMG_3605wmIMG_2415wm