Langage corporel

Je vous invite à regarder ou lire le transcript de cette très intéressante intervention sur TED, tant sur la langage corporel, que le lien corps-esprit, et in fine sur la notion de « faire semblant », comment « faire semblant » d’être dans une posture peut réellement influencer notre niveau de cortisol et de testostérone (impact physiologique) et notre confiance dans une situation (impact psychologique)

« Alors, quand j’en parle aux gens, que nos corps changent nos esprits et que nos esprits peuvent modifier notre comportement, et que notre comportement peut changer nos résultats, ils me disent : « Je ne sais pas – ça a l’air faux. » Pas vrai ? Alors j’ai dit, faites semblant jusqu’à ce que vous le fassiez. Je ne… ce n’est pas moi. Je ne veux pas y aller et ensuite toujours me sentir comme une faussaire. Je ne veux pas me sentir comme un imposteur. Je ne veux pas en arriver là et me sentir comme si je n’étais pas censé y être. E ça m’a vraiment fait réfléchir, parce que je veux vous raconter une petite histoire sur le fait d’être un imposteur et se sentir comme si je n’étais suis pas supposée y être ici.  »

 

« je voudrais que vous portiez une attention particulière à ce que vous faites en ce moment. Nous y reviendrons dans quelques minutes, et j’espère que si vous apprenez à ajuster un peu cela, ceci pourrait considérablement changer la façon dont le reste de votre vie se déroulera.

Donc, nous sommes fascinés par le langage corporel, et nous sommes particulièrement intéressés par le langage corporel des autres. Vous voyez, nous sommes intéressés par, vous voyez. – (Rires) – une interaction maladroite, ou un sourire, ou un regard méprisant, ou encore un clin d’œil vraiment déplacé, ou même peut-être quelque chose comme une poignée de main.« 

« La seconde question était donc de savoir, comme nous savons que notre esprit change notre corps, est-ce vrai aussi que notre corps change notre esprit ? Et quand je dis esprit, dans un contexte de pouvoir, de quoi je parle exactement? Je parle en fait des pensées et des sentiments et le genre de choses physiologiques dont sont constituées nos pensées et nos sentiments, dans mon cas, ce sont les hormones. J’observe les hormones. Donc, à quoi l’esprit d’une personne puissante ressemble t-il comparé à celui d’une personne faible? Les personnes puissante ont tendance, et cela ne surprendra personne, à être plus affirmées, confiantes et optimistes. Elles sont convaincues qu’elles vont gagner même à des jeux de hasard. Elles ont aussi tendance à pouvoir penser de manière plus abstraites. Il y a en fait beaucoup de différences. Ces personnes prennent plus de risques. Il y a beaucoup de différences entre les personnes puissantes et les personnes faibles. Physiologiquement, il y a aussi des différences sur deux hormones-clés : la testostérone, qui est l’hormone de la domination, et le cortisol, qui est l’hormone du stress. Et nous découvrons que les puissants mâles alphas dans la hiérarchie des primates ont beaucoup de testostérone et peu de cortisol, et les leaders puissants et efficaces ont aussi beaucoup de testostérone et peu de cortisol. Qu’est-ce que cela veut dire? Quand on pense au pouvoir, les gens ont tendance à ne considérer que la testostérone, car elle est liée à la dominance. Mais en fait, la puissance est aussi liée à votre réaction au stress.« 

Laisser un commentaire